Des mots pour soi

Je ne crois pas vous avoir raconté comment ce blog, commencé il y a plus de dix ans pour donner simplement des nouvelles à ma famille, a hérité de son nom Miss Texas.

Ce 22 août 2011, jour tellement spécial pour moi, je venais de sortir de l’ascenseur dans l’immeuble de mes beaux-parents quand j’ai rencontré leur femme de ménage, d’origine philippine, que je connaissais un petit peu. J’avais dans une main ma valise, dans l’autre ma fille de 13 mois, et je m’apprêtais à aller à l’aéroport pour décoller vers ma nouvelle vie au Texas. Lorsque cette personne m’a vue, heureuse mais perdue, inquiète et excitée, elle nous a souhaité une belle nouvelle vie, puis, tout en serrant la petite main potelée de Salomé, elle a conclu en la désignant par un « Bye-bye Miss Texas ! ». En une simple rencontre à l’un des moments les plus importants de ma vie, le nom de ce blog était né.

Ce nom a grandi en même temps que moi. Tout d’abord réservé à cet espace d’écriture, il est rapidement devenu ma marque de fabrique à Houston, où même des parents d’élèves me désignaient comme cela. J’ai toujours trouvé ça drôle, mais également assez dérangeant, car ce nom me collait à la peau comme une double identité que j’avais parfois du mal à accepter. Pendant longtemps, j’ai lutté pour savoir si je pouvais tout écrire ici, puisque tant de lecteurs me connaissaient autrement. C’est en partie pour cette raison que j’ai senti parfois la nécessité de faire de longues pauses, afin de me noyer dans la masse sans oser mettre en avant mes opinions.

Et puis, j’ai déménagé à Lisbonne. Le nom Miss Texas avait-il encore un sens ? Ce blog lui-même avait-il encore un sens ? Comme je suis de nature assez compliquée, cela m’a pas mal torturé l’esprit. Est-ce que je voulais continuer à écrire ? Sous quelle forme ? Et surtout, sur quels thèmes ? Si vous me suivez depuis le début, vous avez vu que mes sujets de prédilection ont évolué. D’un blog humoristique sur la vie au Texas, je suis passée à des textes sur ce qui m’habite profondément, le développement personnel et le lien avec la nature notamment. J’ai vraiment vacillé avant de trouver un équilibre et ce n’est que récemment que l’évidence est venue jusqu’à moi. Ce que j’aime, au fond, et qui m’anime au quotidien, c’est la transmission. J’aime transmettre des valeurs, j’aime transmettre ce que j’apprends, et si j’ai été enseignante pendant près de quinze ans, ce n’est pas sans raison.

S’est donc posée la question de la mise en œuvre de cette transmission. Je vous passe les détails de la légitimite aigüe qui a pointé régulièrement le bout de son nez chez moi. Si vous créez un minimum dans votre vie, je suis sûre que vous connaissez très bien ce sentiment qui nous empêche si souvent d’exprimer qui nous sommes vraiment. Il m’a fallu faire de très gros efforts pour pousser les cailloux qui me barraient le chemin.

D’ailleurs, quels étaient donc ces fameux cailloux qui me gênaient ? Mon métier d’enseignante, tout d’abord, alors je l’ai quitté. Ma peur de m’affirmer en tant qu’écrivain, ensuite, alors j’ai écrit, écrit, écrit, tous les jours, à toute heure, par tous les temps. Mon immense appréhension à me faire lire, également, alors j’ai contacté des personnes de confiance, bienveillantes et attentives, et j’ai timidement osé partager mes textes. Et, enfin, mes propres doutes sur les connaissances que je voulais partager, alors j’ai écouté des centaines d’heures de podcasts, je me suis inscrite à des formations, j’ai posé des questions, cherché, gratté, discuté. A l’heure où je vous écris ces lignes, je peux vous affirmer que mon chemin vers la transmission a été complexe, et qu’il l’est encore parfois, mais que les bases sont là, solides et posées.








Malgré tout, la question initiale revenait souvent lorsque j’avançais sur mon chemin de vie : transmettre à travers un simple blog qui s’appelle Miss Texas, était-ce désormais suffisant ? Ne peut-on pas transmettre plus large, plus fort, bien mieux ? Forte de ces réflexions, j’ai écouté ce que l’univers autour de moi avait à me dire, et le message n’aurait pas pu être plus clair : VISE HAUT. Alors j’ai visé haut, comme chacun d’entre nous devrait d’ailleurs le faire pour accueillir sa pleine puissance.

Je reprends donc les rênes de ce blog, avec de nombreux objectifs en tête que je vais vous dévoiler au fur et à mesure de mes articles. Vous me trouverez ici une fois toutes les deux semaines en mai, puis une fois par semaine en juin, toujours le mercredi matin. Après, on verra… Je vise haut, mais à courte échelle de temps quand même 😉 Et pour fêter cette transition, qui est bien plus profonde que ce que j’arrive peut-être à exprimer, le blog change dès aujourd’hui de nom. Pour l’instant j’ai bricolé une bannière artisanalement (et ça se voit ^^), mais quand je serai grande et que j’aurai des sous, je payerai un graphiste pour me faire un site digne de ce nom. D’ailleurs, si vous connaissez un graphiste et/ou un webdesigner qui pourrait m’aider, je suis preneuse ! Le nom de domaine reste pour l’instant le même le temps de faire la transition, mais je vais bientôt basculer vers le nouveau nom, donc restez connectés pour ne pas perdre le lien vers ce blog si vous voulez continuer à me suivre. Le mieux est de vous inscrire à la newsletter pour ne pas rater les nouveautés à venir !

Je vous souhaite donc la bienvenue sur Des mots pour soi, qui seront mes mots pour vous aider à exprimer et à guérir vos maux. Êtes-vous prêts à embarquer dans cette nouvelle aventure avec moi ? Votre soutien est non seulement précieux, mais indispensable pour moi afin que je puisse garder le cap sur ce chemin. N’hésitez pas à me faire un coucou en commentaire, à m’envoyer un message privé ou encore à partager sur les réseaux sociaux… J’espère trouver un écho en vous afin que nous puissions co-créer une vie à l’image de ce qu’elle devrait toujours être : simple, passionnante et profondément heureuse.

Je vous embrasse depuis le Portugal,

Sophie, au service de la transmission 🙂

4 commentaires sur « Des mots pour soi »

  1. Tes écrits sont clairs, limpides, touchants. Je suis bien entendu ! Visez haut c’est par exemple une phrase que j’avais besoin d’entendre ce matin. Merci et à très bientôt

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Sophie,
    Je suis contente de découvrir les origines de ton premier nom de blog!
    Une autre route s’offre à toi et je trouve que c’est une bonne nouvelle. Le changement a du bon et on voit que tu en as fait du chemin pour en arriver là.
    Avec plaisir pour te suivre dans cette aventure…
    Je te fais suivre le nom d’une personne que je connais qui fait du graphisme, si besoin: https://www.angeliqueguillemet-art.com /

    Aimé par 1 personne

Répondre à Moumilalune Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s